Diabète Type 1 et Cie

Un bordel bien rangé

Un bordel bien rangé

Durant la période AD (avant dépression) tout était bien rangé dans la maison, chaque chose à sa place, pas un poil à terre, on aurait presque pu manger directement sur le plancher. J’exagère juste un peu là. Il a bien fallu que je fasse des changements dans ma vie, parce que trop c’est trop. J’étais en train de me brûler, que dis-je, je me suis brûlé et me suis rendue jusqu’à la dépression, comme des batteries rechargeables complètement vidées de leur jus, mais la dépression, c’est une autre histoire. Bref, j’ai appris à me fermer les yeux sur le bordel dans la maison, à me dire que les boulles de poils de mes deux chats et mon chien qui roulent au gré de mes pas dans la maison sont en fait des boulles de foin qui se promènent au vent comme dans un western et j’ai commencé à vivre un peu. Je me rappelle que ma belle-sœur me disait toujours qu’elle ne comprenait pas comment je faisais pour arriver à tout faire dans une journée pis d’avoir une maison parfaitement rangée comme la mienne. Je n’étais pas plus heureuse pour autant et j’avais toujours l’impression de passer à côté de la vraie vie.

picstitchAlors ce matin, je partage en photo mon bordel accumulé au fil de la semaine sans gêne, faut croire que j’ai bien changé et ça va prouver à tout le monde que je suis humaine et pas si parfaite qu’on peut le croire. Par contre, si y a ben une chose qui a pas changé, c’est que je reste toujours une fille super organisée, qui réussi même à organiser son bordel. Quand j’ai de la visite qui s’annonce ou que j’ai un dégoût de mon bordel, je range tout dans des paniers, ça fait des miracles ces p’tites bêtes là ! Schlick, schlack, pouf, tous les vêtements propres se retrouvent classés dans des paniers selon à qui il appartient, ce qui nous permet de piger dedans au fur et à mesure ce qui est très pratique et moi j’ai l’air de la fille qui vient de faire son lavage et qui n’a juste pas eu le temps de tout plier encore sauf, que ça reste de même pour le reste de la semaine. Même chose avec le linge sale, on le sépare par couleur dans notre « walkin » dans le même type de panier repliable sur lui-même acheté chez Ikea et ça va tellement plus vite pour faire le lavage après c’est fou ben raide comme dirait ma Cocotte sucrée. Vivre dans le bordel ça peut se faire, chacun le vit à sa façon et ça c’est la mienne ce qui me fait penser que j’ai une couple de brassées à partir.

Au fond, est-ce que ranger ça ne revient pas un peu à foutre le bordel dans son désordre ?

Philippe Geluck

 


Laisser un commentaire